Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 411
subst. masc. Vers de douze à treize syllabes, qui a esté mis en vogue en ces derniers temps dans la Poësie Epique & Dramatique. Fauchet & Pasquier disent que ce nom est venu d'un Alexandre Paris, vieux Poëte François qui s'est servi de ce genre de vers en un Poëme ou Roman qui contenoit la vie d'Alexandre le Grand, auquel avoit aussi travaillé Lambert Li Cors, c'est à dire, Le Court, Poëte du même temps, parce que les vers estoient faits de cette mesure. Les vers de dix à onze syllabes se sont appellés pendant le dernier siecle vers communs, parce que tous les vieux Poëtes s'en sont servis, comme Hugues Satel, Melin de St. Gelais, Marot, Baif, & Ronsard même, qui les a tantost approuvés, & tantost desapprouvés.