Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 527
AFFAMÉ, ÉE. part. pass. & adj. Il est cruel comme un loup affamé.

AFFAMÉ, se dit figurément en choses morales & spirituelles. Ce Prince est affamé de gloire. cet homme est affamé de nouvelles, il est affamé d'argent.

AFFAMÉ, se dit aussi des choses qui sont faites avec avarice, ou espargne, ou qui n'ont pas la grandeur ou la grosseur qui seroit requise. Ainsi on dit, qu'un habit est trop affamé, ou trop estroit ; un caractere, une lettre affamée, qui n'est pas bien nourrie, ou assez chargée d'encre.

On dit en proverbe, Ventre affamé n'a point d'oreilles, pour dire, qu'un peuple n'écoute point la raison dans la famine. On appelle un pou affamé, un gueux à qui on a donné un employ lucratif, dans lequel il se veut enrichir en peu de temps. Il est affamé comme un jeune levron.

Ce mot vient du Latin fames, Faim, que quelques-uns font venir du verbe phagein, Manger, comme, Desir, envie de manger.