Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 319
v. act. S'abaisser par sa propre pesanteur, ou par quelque force ou impression exterieure. On affaisse les marchandises, quand on les emballe. les terres nouvellement remuées ne sont pas propres à bastir, parce qu'elles s'affaissent. il n'y a gueres de planchers qui ne s'affaissent avec le temps. Ce mot vient du François faix, qui vient de fascis, cedere fasci, Ceder à la pesanteur.