Imprimer
Catégorie : Médecine
Affichages : 625
s. m. Terme de Medecine. Remede externe & liquide qu'on fait pour le mal des yeux avec diverses drogues & preparations, qui s'applique particulierement dans le coin des yeux. On a donné le même nom aux trochisques de ceruse, que Rhasis a composés pour le même dessein, qu'on appelle collyres secs. On le donne aussi à des poudres seches qu'on souffle dans les yeux, & à des onguents employés pour le même effet, & à ceux qui ont consistance de miel, ou de liniment. On le dit aussi des remedes liquides propres pour les ulceres veneriens, & à faire des injections. Tout ce que les Arabes nomment fief, les Grecs l'appellent collyre, quoy que ce soit un remede particulier pour les yeux, comme le pessaire pour la matrice, & le clystere pour le siege. Collyre vient du Grec kollyrion, qui est dit, selon Martinius, comme de kollan ton roun, parce qu'il engluë, il empêche la fluxion.