Imprimer
Catégorie : Méchanique
Affichages : 883
s. f. Terme de Mechaniques. C'est une petite platine de cuivre qu'on dispose de telle sorte dans les pompes & autres machines hydrauliques, qu'elle s'ouvre pour donner passage à l'eau, quand elle y doit entrer ; & qu'elle se ferme, quand on veut faire monter l'eau par la compression. Il y a trois sortes de soupapes ; l'une à clapet, la seconde en cone, & la troisiéme en maniere de porte à deux battants. La premiere se ferme & s'ouvre comme une trape ; la seconde comme un bondon d'un tonneau. Ces deux-là n'ont jamais plus de quatre ou cinq pouces. Et la troisiéme a quelquefois deux ou trois toises, & sert à fermer les escluses. On appelle aussi soupapes, ces petites languettes qui s'ouvrent ou se ferment avec un ressort pour donner le passage au vent, & le luy fermer dans les balons & les soufflets.

En termes d'Organiste, on appelle aussi soupapes, ou soustapes, (comme si on disoit les tampons de dessous) de petits tampons qui sont dans le sommier, & qui bouchent les rainures ou portevents jusqu'au pied de chaque tuyau, & qui sont soustenus par un petit ressort de leton. Quand on presse sur la touche, elles font baisser la soupape par le moyen d'un petit baston qu'on appelle le pilotis.

Les Anatomistes modernes pretendent qu'il y ait quelque chose de semblable dans les veines & les arteres, qui ouvre & ferme le passage du sang dans sa circulation. Voyez VALVULE. Et il y en a qui estendent la chose jusqu'à la circulation qu'ils pretendent dans le suc des arbres & des plantes.