Imprimer
Catégorie : Méchanique
Affichages : 1248
s. m. Quelques-uns écrivent Capestan. Terme de Mechaniques. C'est un tour ou cylindre qu'on tient enfermé dans des pieces de bois, posé perpendiculairement à l'horison, lequel se tourne par le moyen de quatre leviers ou barres qui le traversent ; & par le moyen d'un cable qui est tourné sur ce cylindre, il sert à enlever ou à tirer les plus gros fardeaux qui sont attachés au bout de ce cable. C'est en virant les capestans qu'on remonte les bateaux, qu'on tire sur terre les vaisseaux pour les calfeutrer, qu'on les décharge des plus grosses marchandises, qu'on leve les ancres & les voiles, &c. Il y a deux cabestans sur les vaisseaux. Le grand cabestan est posé sur le premier pont, & s'éleve jusqu'à quatre ou cinq pieds de hauteur au dessus du deuxiéme. On le nomme cabestan double, à cause qu'il sert à deux estages pour lever les ancres, étant garni de barres & d'autres pieces, comme taquets, entremises, & languettes, pour le tourner & arrester. Le petit cabestan, ou cabestan simple, est posé sur le second pont entre le grand mast, & le mast de misaine, qui sert à faire isser les masts de hunes & les grandes voiles, où il faut moins de force qu'à élever les ancres. On dit, Virer le cabestan, pour dire, Faire tourner le cabestan. Sur la Mer du Levant on l'appelle girel, & en Latin ergata.