Imprimer
Catégorie : Méchanique
Affichages : 1055
subst. fem. Qualité de ce qui est leger. On attribuë la legereté aux corps glorieux. Les Anciens attribuoient une telle legereté à l'air, qu'ils ne se doutoient pas seulement qu'il deût avoir la moindre pesanteur. La legereté de la main, La legereté des pieds.

LEGERETÉ, en termes de Mechaniques, se dit d'un corps leger qu'on enfonce dans l'eau pour contrepeser à un grave, & faire en sorte qu'il nage. Quand on a un corps plus pesant que n'est l'eau dont il occupe la place, comme les radeaux, les trains de bois, les hommes mêmes, il faut leur appliquer un contrepoids de tant de livres de legereté, c'est à dire, des outres remplis de vent, des tonneaux vuides & bien bouchés, des calebasses qui les tiennent en équilibre sur l'eau, ou qui les fassent surnager.

LEGERETÉ, se dit figurément en Morale, pour dire, Foiblesse d'esprit, inconstance, defaut de solidité dans les raisons, &c. La legereté de ces arguments ne merite pas de response. La legereté, l'inconstance de la fortune, la legereté de ses promesses, de ses serments, de la Foy jurée. La legereté d'un esprit, la legereté d'une offense. Les estrangers accusent les François de legereté.