Imprimer
Catégorie : Arithmétique
Affichages : 1076
s. f. Partage. On fait en Geometrie la division des lignes en tel nombre de parties qu'on veut par le moyen d'un triangle. La division des cercles se fait en 360. degrez. La division d'un bien en roture est facile ; celle d'un fief est difficile.

DIVISION, en termes d'Arithmetique, est la quatriéme de ses premieres regles, par laquelle on voit combien de fois une plus petite somme est contenuë dans une plus grande, & ce qui en reste. Il y a une division des entiers, & une division des fractions : il y en a de même dans l'Algebre.

DIVISION, en termes de Guerre, se dit quand un bataillon ou un autre corps est en marche. Le Lieutenant commande à la premiere division des mousquetaires, le Sous-Lieutenant à la seconde division, à la teste des picquiers.

DIVISION, en termes de Marine, est la troisiéme partie d'une armée navale, ou d'une de ses esquadres. Les batailles navales se rangent d'ordinaire en trois lignes suivant leurs trois divisions.

DIVISION, en termes d'Imprimerie, est une petite ligne ou tiret qui fend les mots au bout des lignes. On le dit aussi de ces mêmes tirets qu'on met entre deux mots qui ont de la liaison, & qui se doivent prononcer ensemble.

On dit au Palais, que ceux qui s'obligent solidairement renoncent au benefice de division & de discution, pour dire, qu'ils veulent bien souffrir la contrainte, comme si leurs biens n'étoient point divisez de ceux qu'ils cautionnent.

DIVISION, signifie aussi, Mesintelligence, discorde. La division des langues se fit lors de la construction de la tour de Babel. Il y a de la division dans cette famille, dans cette compagnie, dans cet Estat.

DIVISION, se dit aussi en Morale d'un partage qu'on fait d'un Ouvrage, d'un Discours en plusieurs parties & articles. La division que fait un Orateur de son Discours en plusieurs points, sert à le faire entendre & à le mieux retenir. La division d'un Poëme Dramatique se fait ordinairement en cinq Actes. Les anciens Auteurs ne faisoient point leurs Livres par divisions de Chapitres, d'Articles, ou de Sections. Les Cartes de Samson sont commodes, parce qu'elles portent les divisions des Provinces en Evêchez, Gouvernements, Generalitez, &c.