Imprimer
Catégorie : Géométrie
Affichages : 1268
adj. masc. & fem. Terme de Geometrie. Qui n'est pas à plomb, ou perpendiculaire, qui ne fait pas des angles droits. Une ligne oblique tombant sur une autre, fait d'un costé un angle aigu, & de l'autre un angle obtus. Le peuple appele cela de biais, de costé.

On appelle en Astronomie la sphere oblique, celle dont l'un des pols est eslevé sur l'Horison, & qui cause une inegalité de jours & de nuits, quand l'Equateur ne couppe par l'Horison à angles droits.

On appelle ascention oblique, le degré de l'Equateur qui monte en même temps sur l'Horison de la sphere oblique, qu'un degré du Zodiaque ou d'une Planete qui se trouve dans le même degré.

OBLIQUE, se dit figurément en Morale, des voyes indirectes, des detours, des mauvais artifices dont on se sert pour venir à bout de quelque chose. Il est parvenu à cette charge, à ce Benefice, par des voyes obliques. C'est un homme qui ne va point droit en besogne, il y a toûjours quelque chose d'oblique dans son fait. On dit aussi, que les Historiens font des harangues obliques ou indirectes, quand ils representent seulement par articles les raisons que des Capitaines ont dit à leurs soldats, ou des Senateurs en plein Senat.

OBLIQUE, terme de Grammaire, se dit de tous les cas des declinaisons des noms, à la reserve du nominatif.